DOKSA PROJECT

- Home -

- Agenda/Blog -

- Episodes/Download -


MORE

- Corea Ilbo 2071 -

- Profils : Unité Doksa -

- Profils : Secondaires -

- Profils : VIP -

- Bonus -


NAVIGATION

- Data Land -

- Made in Corea -




- DPSF -
>> Doksa Project Side Fictions <<



LISTE DES THREADS :

    Cette page recueille toutes les nouvelles annexes du projet Doksa. Certains personnages sont récurent, d’autres non. Les DPSF (Doksa Project Side Fiction) sont indépendantes des nouvelles du Projet Doksa mais elles y sont liées de par leur cadre. Vous pouvez choisir de les lire les unes à la suite des autres ou bien préférer les lire parallèlement aux nouvelles du Projet Doksa. Dans ce dernier cas, un tag situé dans le titre de chaque DPSF vous indique après quel épisode se situe l’action. Par exemple, le tag [Ep2] signifie que la DPSF prend place après le début de l’épisode 2 du Projet Doksa. Il vaut donc mieux lire cette DPSF après avoir lu l’épisode en question.
    Les liens ci-dessous vous permettent de télécharger les DPSF sous forme de fichier tandis que le menu déroulant, plus bas, vous permet de lire les DPSF en ligne (et de laisser vos commentaires)


    - Contestation (.rtf)
    - La loi et l'ordre (.rtf)
    - Main mise (.rtf)
    - Comme une ombre

Affichage du thread Valider



    Lee Jae-woo, Lieutenant Jo-pok [Ep0]

     Shin-Kosong, une petite station de ski à quelques heures de Séoul. Nous approchons d’un grand chalet luxueux situé un peu à l’écart du reste de la station. Mon patron est assis à l’arrière avec Tak Myung-bae, le big boss de notre organisation.
     Depuis la mort d’Halaboji Park, la situation est tendue. En fait, la situation était déjà tendue avant sa mort… Je ne suis pas au courant de toute l’histoire mais je sais que White Shark a trop bien manœuvré pour être complètement clean. La mort de son patron, alors bras droit et successeur désigné d’Halaboji, puis les querelles entre Golden Share Park et le Donghwa syndicate et enfin son alliance avec Tak Myung-bae l’ont propulsé à la tête du Park Syndicate, l’association de Jo-pok* la plus puissante de Corée.
     Nous arrivons au chalet. Soo-jin est dans la voiture de tête. Elle me signale la présence des hommes de mains de White Shark en bas du bâtiment. Mes hommes et moi sommes sur nos gardes. On nous ouvre les portes, je descends le premier. Un rapide tour d’horizon, augmentations visuelles activées, ne me signale aucun danger immédiat. Tak Myung-bae sort à son tour de la BMW blindée. Les hommes de mains de White Shark s’inclinent pour marquer leur respect. Bientôt, nous serons conduits devant leur chef. Tak Myung-bae et lui doivent confirmer leur alliance et parler affaires.

    Notes : * Jo-pok : Organisation criminelle coréenne.

Commentaires (0)


    Lee Jae-woo, Lieutenant Jo-pok [Ep0]

     Etre Jo-pok, c’est vivre entre la lumière et l’obscurité. Je veille au quotidien à ce que les affaires de Tak Myung-bae se passent bien dans le Nord et l’Est du mégaplexe : bar à hôtesse, casinos clandestins, extorsions de fonds et, bien sûr, trafic de drogue. La police sait que je mène des activités illégales mais ils n’ont rien de concret contre moi, ils ne peuvent pas m’arrêter. Comme beaucoup de Jo-pok, je vis sans me cacher. Peu d’entre nous portent une arme dans les zones blanches ou dans les quartiers populaires. L’activité policière y est trop importante pour prendre ce risque et de toute façon, notre seule présence est dissuasive… Tout le monde sait qu’il ne fait pas bon de s’en prendre aux Jo-pok. C’est aussi pour ça que la criminalité est si basse dans les zones commerçantes ou d’activités nocturnes : personne n’ose commettre un crime dans un quartier protégé par le Jo-pok. Un business lucratif qui évite aussi d’attirer l’attention de la police sur le reste de nos activités.
     Je suis tranquillement installé dans un de nos clubs à hôtesses quand un serveur vient nous chercher. Un groupe de jeune est en train de s’en prendre à un touriste dans une ruelle non loin. Deux minutes plus tard, je suis dehors avec mes hommes. Devant nous, trois jeunes complètement ivres sont en train de s’embrouiller avec un occidental. En nous voyant arriver, les jeunes se trouvent soudainement mal à l’aise. Ils baissent la tête. Je m’approche. Je demande au touriste quel est le problème. Il me répond que les jeunes lui ont pris son commlink ; lui aussi est visiblement mal à l’aise. Je regarde les jeunes et tend une main en silence. L’un d’eux me donne alors le commlink tout en gardant les yeux baissés. Je rend l’objet à l’occidental et m’excuse pour l’incident. Je lui souhaite une bonne soirée et le laisse repartir. Lorsqu’il s’éloigne, mes hommes le saluent en s’inclinant. Puis nous nous retournons vers les jeunes. Ils ont peur. Sans leur porter le moindre coup, nous leur faisons faire le pont* en guise de leçon. Si nous les revoyons faire des histoires dans le quartier, il se peut que nous soyons moins cléments…

    Notes :
    * : Le pont à la sauce coréenne : Plié en deux, le front posé au sol et les mains dans le dos.

Commentaires (0)


    Lee Jae-woo, Lieutenant Jo-pok [Ep1]

     Sajiro 2-ga, banlieue Est de Séoul, l’un des quartiers les plus pauvres du mégaplexe. L’un des plus dangereux aussi. Ici, la présence policière est minimale…
     Temps de chien. Il a encore plu toute la journée. Les lumières blafardes des lampadaires et des enseignes de néons se reflètent sur les flaques stagnant au bord de la route. La berline vient de s’immobiliser, nous nous trouvons devant le Pacha, un night club du quartier chaud de Sajiro. Là, deux orks viennent ouvrir ma portière. Je les connais, je sais qu’ils sont lourdement cybernétisés. Lorsque nous sortons du véhicule, ils s’inclinent en signe de respect : ce sont les videurs du Pacha mais aussi des hommes de mains du Jo-pok. J’entre accompagné de Soo-jin et de "Brick", mes porte-flingues attitrés. Tae-kwang, lui, reste à la voiture.
     A l’intérieur, une grande scène sur laquelle se déhanchent plusieurs filles à moitiée nue, un bar et de nombreuses tables. L’une d’elle est occupée par une dizaine d’hommes de mains. Tous se lèvent et s’inclinent en me voyant. Je leur fais signe de se rassoire et je continue en direction de la scène. Sur le côté, une petite porte dérobée gardée par un videur stéroïdé. Un pistolet lourd est visible sous son blouson. Derrière : les coulisses, les loges et un escalier. C’est à l’étage que je vais recevoir Mr A-jo, un intermédiaire qui a l’habitude de travailler avec nous. Pendant notre entretien, Soo-jin et Brick resterons devant la porte. La shadowrun que je dois confier à Mr A-jo est très sensible : l’assassinat du juge ayant inculpé Tak Myung-bae il y a de cela quelques mois.

Commentaires (0)


    Moon, 21 ans, chef de gang [Ep1]

     Se concentrer, viser la boule noire, tirer. Et voilà, c’est dedans, c’est ça la classe. Je lève fièrement mon regard vers Stan. « Ca fait deux parties. Ce soir, tu payes ta tournée mon pote. » Au même moment, Kyung-min me donne une tape sur l’épaule et m’indique l’entrée de la salle de billard. Cinq lycéens se trouvent dans l’encablure. Yes, je les attendais. Je me relève tranquillement. Ils approchent en maintenant un mélange d’assurance et de respect. Ce sont les "caïds" du lycée voisin, ils travaillent pour mon gang. « Alors ? » Je veux savoir ce qu’a donné la distribution de Tempo. C’est pas une drogue digitale, j’ai un peu peur que les lycéens n’accrochent pas. « C’est génial, ça part comme des petits pains et ils en redemandent. J’ai déjà quasiment tout vendu… Tu peux en avoir plus ? » Je souris. Bien sûr que j’en ai plus, le Jo-pok m’en a donné tout un stock à écluser dans les lycées…

Commentaires (0)


    Lee Jae-woo, Lieutenant Jo-pok [Ep2]

     Un implacable paysage de tours corporatistes défile derrière la vitre polarisé de la berline. Tae-kwang est au volant, nous nous rendons dans le quartier d'affaires de Song-do. A l'entrée du district, le trafic se densifie : nous approchons d'un checkpoint de la police. La sécurité a été renforcée dans tout le mégaplexe depuis les derniers attentats du M1919 et c'est encore pire dans les zones blanches. Ici, il y a même quelques flics en exoarmures... Chaque véhicule est scanné, chaque SIN contrôlé. Quand vient notre tour, les flics sont méfiants. Ils nous demandent ce qu'on vient faire à Song-do. Je leur réponds que nous venons assister au conseil d'administration de Yang-su Enterprise. Au bout d'un quart d'heure, ils n'ont toujours rien trouvé et nous laissent partir. C'est toujours comme ça...
     J'ai dis que nous allons assister au conseil d'administration de Yang-su, c'est vrai. Certaines corpos laissent entrer le Jo-pok dans leur capital pour que nous soyons présent lors des assemblés générales. Notre présence suffit à dissuader les petits actionnaires de poser des problèmes. Et puis, c'est aussi une façon pour la corpo d'assurer ses arrières, car une fois que le Jo-pok à un pied dans le capital, nous travaillons pour elle dans une certaine mesure... Certains voient ça comme un racket, moi je pense que c'est un service que nous leur rendons.

Commentaires (0)







WizKids, Inc. has sole ownership of the names, logo, artwork, marks, photographs, sounds, audio, video and/or any proprietary material used in connection with Shadowrun. WizKids, Inc. has granted permission to the Data Land to use such names, logos, artwork, marks and/or any proprietary materials for promotional and informational purposes on its website but does not endorse, and is not affiliated with the Data Land in any official capacity whatsoever.

Wizkids, Inc. est seul propriétaire des noms, logos, illustrations, marques, photographies, sons, contenu audio et/ou vidéo en rapport avec Shadowrun. Wizkids, Inc. autorise le Data Land à utiliser les noms, logos, illustrations, marques et/ou tout contenu écrit à des fins promotionelles et d'information sur ce site Web mais ne le cautionne pas ni n'est affilié avec le Data Land d'une quelconque manière officielle.