SHADOWS OF KOREA ~ 2064


Ecriture et proposal pour Shadows of Asia :
    Jong-won Kim et Daegann

Traduction et ajouts :
    Daegann

Carte :
    Mikael Brodu modifié par Daegann

Liens :
    Téléchargé le fichier en rtf zippé (277 Ko)
    Téléchargé le pdf du plan de l'actuel métro de Séoul

Edito:
    Les textes en italiques sont des ajouts et précisions de ma part qui n'ont pas été conservé pour Shadows of Asia. Ils ne contredisent aucun élément officiel mais introduisent parfois de nouvelles choses, libre à vous de les intégrer ou non. Le chapitre de Shadows of Asia est traduit dans sa majorité mais j'ai volontairement laissé quelques petits passages de côté. En espérant que ce fichier vous donne envie de jouer en Corée, bonne lecture.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Gouvernement : République parlementaire avec présidence militaire.
Population : 98 Millions – Humain (52%), Elfe (15%), Nain (8%), Ork (16%), Troll (5%), Autre (4%)
Groupes ethniques : Coréen (83%), Japonais (7%), Asiatiques (6%), Occidentaux (3%)
Langages : Coréen (94%), Japonais (43%), Anglais (35%)
Religions : Shamanistes (31%), Bouddhistes (24%), Chrétiens (18%)
Monnaie : Won (nuyens accepté), 1 000 W = 1 ¥

> Avec de nombreuses factions luttant pour le pouvoir et une société accueillant magie et technologie à bras ouverts, les perspectives d’emploi en Corée sont toujours bonnes. Ce dossier nous provient de Mugunghwa, une deckeuse Coréenne qui a su évoluer depuis des années dans les ombres coréennes.
> Captain Chaos


HUMEUR CHANGEANTE

    Peuple de Corée, réveillez-vous !
    Durant des années, depuis que nos troupes héroïques ont gagné la patriotique guerre de l’unification, notre nation a souffert de la plus honteuse trahison. Le gouvernement du Général Yoon a vendu notre pays morceau par morceau au Japon.
    Ils ont dit que les Japonais étaient nos amis, que nous avions un futur commun. Ils ont dit que nous avions besoin de leur aide pour reconstruire notre nation. Ils ont dit cela et plus… Et nous les avons crus pendant presque six décennies. Ces mensonges nous ont coûté cher. Notre pays a été pillé pendant que des millions de Coréens vivaient dans la pauvreté et le désespoir. Nos enfants sont corrompus et nos traditions moquées par leurs médias.
    Nous avons été une nation à la dérive… mais nous avons encore une chance. Le temps de réclamer ce qui nous appartient, de restaurer la dignité de notre pays et notre place dans le monde est venu.
    Le temps du changement est venu.


    Effrayant non ? Je parie que vous pouvez même imaginer les violents affrontements entre émeutiers et forces de police en lisant ça. En fait la situation n’est pas aussi mauvaise sur le terrain bien que nous vivions une période intéressante, c’est sûr… Me croiriez-vous si je vous disais que ce tract est en fait sponsorisé par le gouvernement ? Et ouais… Il s’agit de la dernière tentative du successeur du Général Yoon pour rallier le support de la population.
    En fait, trop de monde croit que le Japon a organisé la seconde guerre de Corée pour nous ruiner, pour que les Japanocorps volent la part du lion des efforts de reconstructions, ou encore que nous souffrons d’une seconde et plus subtile occupation. Sans surprise, les choses ne sont pas si noires ou blanches.


> Tu oses prendre le nom de notre fleur nationale en étant porteur d’un si grand mensonge ? Tout le monde sait que le président Rhee a été assassiné par un terroriste entraîné par le Japon !
> 1919 Forever

> Tu veux pas passer à autre chose ? Ce qui c’est passé il y a 60 ans fait partie du passé, ce n’est pas une nouveauté…
> Mugunghwa


    A vrai dire, le Président-Général Yoon et ses successeurs se sont débrouillés pour maintenir un dangereux équilibre en se prosternant devant Tokyo et en calmant le nationalisme Coréen, ce qui n’était pas chose facile connaissant l’hostilité historique de nos deux pays.




HISTORIQUE

2005: Le président Sud-Coréen est assassiné par un dissident communiste. Soutenu par les intérêts japonais, le Général Yoon prend le pouvoir et attaque la Corée du Nord.
2006: La Corée du Nord tente de neutraliser le Japon en déclenchant une attaque nucléaire mais les missiles n’explosèrent jamais. Le régime tombe avant la fin de l’année, réunifiant la péninsule Coréenne.
2006: De nombreuses entreprises nouvellement privatisées fusionnent, formant Kwonsham Industries.
2023: Après la mort du Président-Général Yoon, les dirigeants militaires choisissent l’Amiral Park comme successeur.
2030: Samsung-LG, Daewoo et SK Energy, fusionnent pour former Eastern Tiger Corporation, le plus grand Chaebol. (Mégacorporation coréenne)
2040-50s: L’abus de BTL en Corée atteint des niveaux élevés mais par la suite contenu par les efforts de groupes comme l’église de l’unification ou la secte Moon.
2055: La secte Moon est une nouvelle fois interdite en Corée après avoir été exposée aux esprits insectes. De nombreux hauts gradés Moonistes sont purgés de l’armée.
8 Juillet 2059: Le Groupe de Prospérité du Pacifique est crée, avec Eastern Tiger, Samyung Corp. et Kwonsham comme membres fondateurs. De nombreuses autres corporations coréennes ont rapidement rejoint le PPG, faisant de la Corée une place forte du GPP.
2060: Le Président Général Hwang se retire suite à un scandale financier. Il est remplacé par le général Lee Kang-ho.
Mars 2064: Kwonsham est déclaré en faillite.


CHEVAUCHER LE TIGRE

    L'actuel Président Général, Lee Kang-ho, est le dernier d’une lignée de dictateurs militaires, le 5ème après le régime du Général Yoon. Bien sûr, le premier ministre et l’Assemblée Nationale sont toujours là mais ils n’ont pas un grand pouvoir. Le premier est un bon bouc émissaire quand il en faut un tandis que l’autre est composée de personnes loyales…
    Les dernières années ont été troublées pour le gouvernement. Avec le malaise social érodant son pouvoir, le Président Lee a essayé de leurrer les Nationalistes et le peuple en adoptant une attitude plus agressive à l’encontre du Japon. Fini les décennies passées où le bon vieux grand frère aidait son petit frère. Tout ça est remplacé par les médias montrant les atrocités aux Philippines, la discrimination raciale ou le dernier scandale de Mitsuhama, sans parler de ces vieux documentaires sur la seconde Guerre de Corée.
    Tout ça a si bien fonctionné que le président Lee s’est retrouvé devant un intéressant dilemme. Il ne peut pas monter le ton sans risquer de sérieux incidents avec le Japon mais il ne peut pas non plus faire marche arrière s’il ne veut pas perdre son soutien.


> Tu veux dire que le Président Lee n’est pas sincère ?
> Cigar Bill

> Le président n’était qu’un pantin aux mains des Japonais mais maintenant rien est moins sûr. Peut-être qu’il a fait un virage à 180°, peut-être qu’il est toujours dans les livres de paye des Japonais ou peut-être qu’il a trouvé quelqu’un d’autre à qui s’attacher.
> Mr. Kim

> Le plus triste c’est que tout ça arrive juste quand le Japon essaye de se débarrasser de sa mauvaise réputation. Plus ça change…
> Janus


    Les plus grands fans du Président Lee se trouvent dans l’instrument de la Sécurité Nationale. Il est énorme, bien placé et entraîné, et bien sûr, loyal. Le NIS (National Intelligence Service) garde un œil sur tous et sur tout, permettant ainsi au Président Lee toujours être en avance sur ses rivaux.


> Retournons à l’époque où Tokyo n’était pas un gros mot. Le NIS a fait beaucoup de sales boulots pour les Japs. Si vous avez besoin de faire chanter quelqu’un, les archives du NIS sont une fascinante source d’information.
> Sparvin


    Une partie de l’armée se trouve près de la frontière Mandchoue mais la plupart des installations sont concentrées à Busan et Yeosu. Des incidents isolés entre la Marine Coréenne et les patrouilles Japonaises sont devenus courants dans le détroit de Corée. Certains contrebandiers poursuivis attirent ainsi chaque côté pour s’enfuir tranquillement.


> Ni la Corée ni le Japon ne veulent de véritable guerre mais les tensions sont bien réelles. Ces histoires de contrebandiers qui déclenchent les escarmouches ne sont qu'une couverture donnée par les medias. Les gardes côte coréens sont entraînés et bien équipés, ils ne lâchent pas si facilement prise…
> Snaywung


CHANGEMENT DE REGIME, KOREAN STYLE

    Heureusement pour le Président Lee, les partis d’opposition modérée n’ont pas encore été capables d’organiser un solide bloc politique (pour le moment). L’opposition réelle vient des extrémistes, de droite comme de gauche.


Retour aux sources

    La monarchie est tombée en 1910, mais les aristocrates ont la vie dure. Le meilleur exemple est Shin Soo-hyun, une puissante Mudang (chaman) et une descendante de la dernière dynastie. Grâce à une base archi conservatrice, son Parti du Chemin Céleste est devenu assez puissant, ralliant à sa cause de nombreux Coréens dégoûtés d’être envahis de produits culturels Japonais.
    Maintenant, avant que quelqu’un ne demande comment un parti archi conservateur peut prospérer dans une société pro-métahumaine comme la Corée, rappelez-vous que nous parlons de nationalistes luttant pour nos traditions et non pour une soi-disant race supérieure comme le Policlub Humanis. Il n’est pas important que vous ayez des cornes, des oreilles pointues ou des crocs : tant que vous êtes un Coréen et que vous avez quelque chose contre le Japon, Shin Soo-hyun vous ouvrira les bras.


> Le NIS à essayé de la faire disparaître deux fois mais leurs tentatives ont été contrecarrée par un type au regard étrange et n’ayant que 4 doigts à chaque main connu sous le nom de Dangun. J’ai entendu des rumeurs disant qu’il est l’esprit allié de Shin Soo-hyun et qu’il la conseille pour toutes les décisions importantes. Maintenant Dangun est aussi le nom du fondateur mythique de la Corée… Est-ce possible que Shin Soo-hyun ait invoqué le père de tout les esprits ancestraux ?
> Woo-dong

> Les dragons coréens n’ont pas 4 doigts d'après les légendes ?
> Dragonslayer

> N’importe quoi… C’est juste son garde du corps et son amant…
> SilkDoll


Smells like teen spirit

    Le policlub de Mars 1919 était initialement un mouvement étudiant qui reste comme une épine dans le dos du gouvernement en le ciblant ainsi que les intérêts Japonais. Ils prétendent suivre les étapes du mouvement d’indépendance originel mais ces fascistes sont dehors pour renverser le gouvernement. Sans surprise, le Président Lee n’a pas perdu de temps pour rendre le policlub hors la loi et le considérer comme mouvement terroriste. Mais les efforts pour démanteler le M1919 se sont montrés vains et de nouvelles cellules apparaissent comme des champignons après chaque raid. Le M1919 est de plus en plus sophistiqué dans ses opérations et cela arrive à un tel point que beaucoup soupçonnent quelqu’un de plus gros derrière eux.


> Tout le monde les soupçonne d’être un centre de recrutement pour le Parti du Chemin Céleste. Ils font tout le sale boulot tandis que Shin Soo-hyun reste clean.
> Pusan Kid


Ces adorables traîtres de Rouges

    Après que la Corée se soit réunifiée, la plupart des Nord-coréens ont échangé leur idéologie communiste pour le capitalisme prospère du Sud. Mais quelques rouges ont continué à se battre pour la Révolution Glorieuse du Peuple ™. Le Parti Communiste, interdit par la loi sur la Sécurité Nationale, à survécu en recrutant étudiants gauchistes, syndicalistes et Nord-coréens déçus par leur nouveau pays.


> Le Parti Communiste Coréen butte toujours sur les ennemis de la classe ouvrière comme le M1919 ou les Corpos. Le dernier champ de bataille est Wonsan.. Comme les corpos se sont finalement bougées pour reconstruire à leur image cette ville dévastée par la guerre, on a vu une alliance de circonstance se former entre les Communistes et les pirates de Wonsan.
> Poly Tick

> La plupart de leur approvisionnement vient d’Hénan. Habituellement ça arrive par contrebande en passant par la frontière Mandchoue ou la mer jaune. Sachant qui est derrière les néo-communistes d’Hénan, je serais pas surpris si la plupart du matos est Made in Aztlan…
> Hei-yu


UNE COREE DYNAMIQUE

    Nous sommes fiers d’être devenus un peuple très ouvert. Si on excepte quelques manifestations isolées, l’éveil fut plutôt bien accepté. Et aujourd’hui notre position progressiste a attiré tant de métahumains venus de pays comme le Japon que c'est la première fois dans notre histoire, que la Corée accueille une communauté étrangère si importante.


> Position progressiste… Mais bien sûr… La discrimination raciale est peut être faible mais le nationalisme est fort en Corée. Même les métahumains Japonais comme moi, qui déteste pourtant le régime Impérial du Japon autant que les Coréens, doivent se battre deux fois plus pour être un tant soit peu respectés.
> Chiba Tusker

> Notez que les Coréens sont très accueillants quel que soit votre métatype ou votre pays d’origine (peut-être un peu plus si vous êtes occidental). Pourtant en même temps une discrimination existe envers les étrangers mais pas celle à laquelle on peut penser : vous êtes étranger, pas Coréen, ce qui veux dire que pour un coréen ne vous connaissant pas, vous n’êtes qu’un touriste ou quelqu’un de passage. Vous restez donc pour lui une sorte d’invité avec les avantages et inconvénients que ça comporte.
> Le Tellier


Technophilia

    La Matrice est un aspect omniprésent et familier de la vie de tout les jours en Corée. Nous l’utilisons pour tout, de nos achats à la religion. Même les runners l’utilisent pour beaucoup de choses. J’en connais qui n’ont, par exemple, jamais rencontré de M. Kim en personne. Pour ma part je n’arrive pas à me souvenir d’un jour entier passé off line depuis que j’ai eu mes premières ‘trodes à 4 ans. (Pas que ça me dérange, notez bien.)


> Le phénomène des jeux matriciels est aussi très important. Les joueurs se comptent par millions et les meilleurs d’entre eux sont de véritables stars. Du coup ce n’est pas une surprise de voir la Corée se poser en leader mondial pour les SimGame. Les clans de joueurs sont très nombreux et j’ai entendu parler de comptes piratés et de clans devenant des gangs matriciels. Aha, je dois partir désolée, j'ai une prise de QG sur WoS dans deux minutes…
> Jia


> Jia et Mugunghwa sont de bons exemples du problème coréen : la dépendance matricielle. Pourquoi sortir avec des amis quand la Matrice vous offre tout ce dont vous avez besoin ? Et je ne parle même pas de l’abus des BTL… Enfin pour le moment la majorité des coréens n’ont qu’une dépendance "modérée" à la matrice.
> Wobbly

> Ce phénomène touche tout le monde en Corée. Jia par exemple est une adepte et une magicienne mais ça ne l’empêche pas d’avoir un datajack à induction, un chipjack et un afficheur vidéo rétinien. Et elle est loin d’être la seule dans ce cas, même chez les magots…
> Bubba

> La GTR coréenne a été fortement améliorée il y a deux ans après que Samyung ait repris le contrat à Renraku. Le nouveau design de la grille représente une vallée montagneuse avec des rivières de données et des chemins menant à des palais. Par contre faites gaffes aux “meutes de tigres”, les gangs matriciels sont nombreux en Corée.
> Kimchi


    Le côté technophile de la Corée ne se limite pas à la matrice et tout ce qui est SOTA est apprécié ici, y compris en matière de cyberware. Cela dit ce n’est pas Chiba, les cliniques coréennes sont très bonnes mais focalisées sur le headware. Les cyberwares de combat, eux, sont difficiles à se procurer et le gouvernement est très restrictif à ce sujet… Du coup, le runner coréen moyen est équipé plus légèrement en cyber que les runners étrangers. Mais il sait également garder un profil bas et se montrer discret et efficace, ce qui est essentiel dans les ombres coréennes. Attirer l’attention sur vous est une très mauvaise idée ici…


> Je suis une Jung-gae-in (une intermédiaire) et je confirme ce qui est dit. Sinon, tant qu’à parler des runners coréens, les femmes shadowrunners sont assez nombreuses par rapport à d’autres pays et d’ailleurs les mages sont essentiellement des femmes (probablement parce que les Mudangs sont presque uniquement des femmes). Les hommes quand à eux sont généralement riggers, runners polyvalents et bien sur deckers.
> Yoon-ah

> Peut-être plus important pour nous étrangers, les shadowrunners coréens forment une communauté soudée. La plupart des coréens n'ont de rapport qu'avec un seul intermédiaire, créant ainsi de forte relation de confiance et parfois d'amitié. Ca m'a pris un moment avant de comprendre que travailler pour plusieurs intermédiaires m'empêchait d'obtenir les meilleurs jobs.
> Taipan

> C'est un peu plus compliqué… N'étant pas coréen, tu reste un "invité" même dans les ombres : tu ne sais pas comment les ombres fonctionnent en Corée donc ton comportement est toléré mais on ne te fait pas non plus totalement confiance. Et puis on imagine que si un groupe de runners travaille avec trop de fixers, alors on ne peut pas lui faire confiance car vous n'êtes pas important pour lui. Cela dit, certains groupes travaillent avec deux ou trois fixers sans problèmes. A l'opposé, ici il est vraiment rare pour des runners de voir Mr Kim.
> Yoon-ah


Traditions

    A côté de cette société technophile et high tech, les valeurs traditionnelles demeurent extrêmement importantes. La base confucéenne de notre société est aussi présente dans les ombres où les runners les plus âgés sont, par exemple, généralement traités avec beaucoup de respect. Dans un groupe, on se doit d'écouter leurs conseils.


> La culture coréenne est très forte et très présente. Cela est dû à plus d'un demi siècle d'oppression Japonaise au siècle dernier. Lorsque leur pays a été libéré à la fin de la seconde guerre mondiale, les coréens ont été de nouveau libres de porter des noms coréens, de parler coréen et d'écrire en Hangeul. Plus généralement ils étaient fiers de pouvoir retrouver leur indépendance culturelle. Finalement les tentatives du Japon pour annihiler la culture coréenne n'ont fait que la renforcer. Cette fierté de l'indépendance culturelle vis à vis du Japon est restée très forte et est même plutôt d'actualité…
> Le Tellier


Un monde d'esprits

    Je sais que les chrétiens ont fait de leur mieux pour se faire pardonner de leurs exactions durant l'éveil mais la Corée semble être une cause perdue. Dans le sixième monde les Mudang sont une fois de plus les conseillers spirituels pour les choses courantes et pas si courantes. Certains cadres de Chaebol que j'ai rencontrés ne prennent jamais une décision sans avoir consulté leur Mudang personnel.


> Prenez le président Lee par exemple... Plusieurs personnes ont pu noter l'influence excessive de sa maîtresse Hong Yoo-jin qu'ils rendent responsable de certaines décisions controversées.
> Voyeur


    Les Mudangs invitent les dieux, les ancêtres et la nature grâce à leur pouvoir spirituel et aux Kuts (rituels) dans lesquelles ils apaisent les esprits. Le Kut peut être sobre et humble comme il peut prendre la forme d'une cérémonie intimidante ou improvisée incluant danses, musiques, chants et histoires. Les esprits peuvent prendre possession des Mudangs pour pouvoir communiquer avec les mortels. Le shamanisme coréen comprend également la divination, les charmes et la géomancie. Cette dernière est spécialement importante lorsque l'on souhaite enterrer quelqu'un.


> Le rôle principal des Mudangs par le passé et encore de nos jours est de permettre aux esprit et aux humains de cohabiter. Ils sont appelés pour apaiser des âmes torturées, chasser des esprits malins et appeler de bons esprits à s'installer dans une maison, un bureau ou dans n'importe quel lieu.
> Goyangi


> Tous les ans, l'Académie Navale de Yeosu engage une Mudang pour le jour de la remise des diplômes. Elle invoque l'esprit de l'Amiral Yi Sun-sin (un ancien héros Coréen) qui bénit ensuite la prochaine génération d'officiers. Cette année ça a été un choc pour pas mal de monde quand l'Amiral Yi a refusé de le faire à cause d'une offense non spécifiée.
> Jia


Champs de bataille corporatiste

    La Corée est un centre économique d'importance et beaucoup de ses richesses sont concentrées entre les mains de megacorpos étrangères et des conglomérats locaux appelé Chaebols. La Corée est aussi un point chaud pour le conflit économique entre le Groupe de Prospérité du Pacifique et les Japanocorps comme les récents problèmes de Kwonsham Industries le montrent. L'histoire est sale et complexe mais pour résumer, Kwonsham était devenu trop sûr et trop confiant. Le Chaebol voulut prendre le contrôle d'Hephaestus technologies, une filiale de Shiawase. Seulement avec le temps les japonais inversèrent la situation et les actions de Kwonsham chutèrent considérablement.
    Shiawase allait donner le coup de grâce quand le gouvernement Coréen se porta au secours du Chaebol. Dans un effort pour stabiliser les finances de Kwonsham, le KAES (Korean Agency for Economic Security – Agence Coréenne pour la sécurité économique) à prêté des milliards de Wons au CEO Kim Jae-kyung. Shiawase a menacé de saisir la cour corpo pour intervention illicite du gouvernement ou une connerie de ce genre.


> L'objectif officiel du KAES est de protéger la prospérité économique du pays. Cela veut généralement dire aider les Chaebol et agir secrètement contre les Japanocorps.
> Taeji


    Si le prêt fut une bonne nouvelle pour le GPP, le récent accrochage entre Eastern Tiger et Wuxing n'en est certainement pas une. Wuxing est en train de consolider ses actifs industriels en entrant dans le capital de Hyundai mais ETC voit depuis longtemps l'acquisition de ce Chaebol comme une étape fondamentale pour devenir une triple A. A moins que chaque partie ne garde la tête froide, on pourrait bien voir une guerre civile dans le GPP...


> Wuxing a pourtant proposé de céder les juteux Jam-bo games et Wuxing Worldwide Shipping à Eastern Tiger mais ceux-ci ont refusé. Ils veulent Hyundai et bons dieux ils vont l'avoir.
> Miss Teja


    Samyung Corp est le second Chaebol. Cette AA est très diversifiée mais ses points forts sont sans conteste les biens de consommation High-Tech, le headware SOTA ainsi que les composants hardware et la domotique. La corporation administre également la Zone Economique Spéciale de Dangjin au sud de Séoul. Une partie de cette ZES n'est d'ailleurs pas directement sur le sol coréen mais sur une vaste enclave extraterritoriale Samyung.


> C’est aussi Samyung qui gère l’intégralité du métro de Séoul. Celui-ci ressemble presque à un aéroport tellement il est moderne. Le Chaebol est aussi bien placée pour remporter l'appel d'offre concernant le métro de la futur ZES de Sinuiju.
> Metro Ahn

> Samyung investit beaucoup en R&D notamment dans les Smartphones et Smartglasses. Ils travaillent aussi sur toute une gamme de produits de nouvelle génération autour du concept de PAN (Personnal Area Network). J'ai aussi entendu dire qu'ils développaient leur recherche sur les nanotechnologies tant pour leurs produit de consommation que dans l'objectif de construire le futur plus haut gratte-ciel du monde sur leur arcologie de Séoul. Ca signifie beaucoup d'opérations d'espionnage et de contre-espionnage pour nous dans les années à venir...
> Taeji


    L'année dernière vit une restructuration interne de Yang-su Enterprises quand Melissa Kwan a évincé la précédente équipe de direction, devenant pour beaucoup la femme la plus influente dans l'économie Coréenne. Kwan a joué prudemment depuis, optant pour consolider les positions de Yang-su par de nouvelles Joint-venture avec d'autres membres du GPP plutôt que de se frotter aux Japanocorps. La seule surprise fut la prise de contrôle d'Hynix Semiconductor par Yang-su.


> Ce n'est pas du tout une surprise. Hynix fournit des puces et composants internes à tous les grands constructeurs informatiques en Asie et en Amérique. Si Kwan voulait un investissement sûr, elle ne pouvait choisir mieux.
> Mr. Kim

> Kwan est une étrangère et une catholique ce qui ne la rend pas terriblement populaire avec les nationalistes. D'un autre côté elle dispose d'un réseau de contacts partout dans le monde et un sens aiguisé comme celui d'un dragon pour les affaires.
> Muckraker


    Un Chaebol typique serait Yookyung Tech. Une simple A de taille raisonnable avec des intérêts en électronique, biens de consommation et pas trop mal placés dans la construction d'usines clé en main. Cette corporation est typique par la corruption de ses cadres. Gouvernement, Chaebol et Jo-pok (mafia coréenne) font souvent bon ménage.


> Et quand un scandale éclate au grand jour, c'est souvent dû à une shadowrun. En fait c'est un bon moyen de se débarrasser de quelqu'un d'ennuyeux et c'est maintenant courant de voir des affaires de corruption révélées par les médias ne laissant pas d'autre choix à la victime que de démissionner. Ce fut le cas il y a trois mois pour Kim Kyung-min le PDG de Yookyung Tech qui avait été impliqué avec le ministre des finances de l'époque dans une affaire de blanchiment d'argent pour le compte d'un Jo-pok. Et cela a bien entendu été mis en évidence par une "mystérieuse" source d'information.
> Seo Ji-yoon

> Il y a deux ans il a été accusé d'être communiste. Il a été emprisonné pendant un mois puis finalement relâché par manque de preuves. L'année dernière il a reçu des lettres de menace et on a essayé sans succès de le faire chanter. A mon avis quelqu'un aimerait vraiment le voir en dehors des affaires économiques et/ou de la vie politique.
> Myo


    Toutes les plus grandes corporations Japonaises ont un certain degré de présence en Corée depuis les aciéries colossales de Shiawase à Pyongyang jusqu'à Yokogawa qui se contente d'un petit contrat pour la lutte contre les incendies à Gangneung en passant par la division jeux matriciels de Sony Entertainement. Ils ont planté leurs griffes trop profondément pour laisser indemne le pays s'ils décidaient de le quitter ; c'est quelque chose qu'ils n'oublient jamais de rappeler au président Lee lors des rencontres.


> Ouais, c'est sûr mais si jamais ils laissaient vraiment tomber le marché coréen, leurs résultats seraient dans le rouge pendant un looong moment...
> Chromed Accountant

> Ce n'est pas inhabituel pour les japonais d'engager des "freelancers" étrangers pour leurs opérations en Corée parce que de nombreux runners et Jung-gae-in (intermédiaires) coréens refusent purement et simplement de travailler pour eux.
> Snow tiger

> Renraku possède un centre d'entraînement en Corée pour ces forces de sécurité d'élite. La plupart sont des femmes, des métahumains ou des troupes non japonaises qui n'auront jamais la chance de rejoindre le rang des Samouraï Rouges malgré leur niveau équivalent voir supérieur.
> Renraku Fox


    Les corporations Nord-américaines ont une présence moins importante mais bénéficient d'un accueil plus chaleureux. La croissance d'Ares en Corée s'est faite aux dépends des japonais, en vendant des armes à pertes à l'armée coréenne pour attirer l'attention et se faire des amis dans les hautes sphères. Federated-Boeing est aussi présent depuis longtemps en Corée en fournissant aussi bien des avions civils et navettes suborbitales à Asiana Airtech et à la filiale d'Eastern Tiger : Korean Air que des avions de combats pour l'Air Force. En fait la majeure partie des contrats militaires sont détenus par des corporations non japonaises. Actuellement Ares et Yamatetsu se battent pour décrocher le contrat de la marine coréenne concernant la construction de dix nouveaux destroyers pour la défense côtière.


La frange

    Si vous pensez que les Anneaux de Seoulpa sont tout puissants vous allez être déçu. Rappelez-vous qu'ils trouvent leurs origines à Seattle, pas en Corée. Ce que nous avons sont de vastes réseaux de pseudo gangs appelé Jo-pok. Bien qu'il semble qu'ils soient indépendants les uns des autres (une idée renforcée par leur constante lutte de pouvoir), la vérité est que chaque Jo-pok contrôle un ou plusieurs districts dans une organisation pyramidale.
    Les deux plus grandes factions sont les pirates de Wonsan et le syndicat Park. Le premier contrôle Wonsan et son activité maritime d'une main de fer tandis que le second est présent partout dans le Sud du pays se frottant aux yakuzas chaque fois qu'ils peuvent. "Halabeoji" Park à de très bonnes connexions avec le milieu politique. J'ai même entendu dire que son smartphone LG a le numéro du président Lee en mémoire...
    Quand ils ne se battent pas entre eux, les Jo-pok aiment rendre infernale la vie des yakuzas. Ils ont déjà réussi à se défaire des règles du Yamashita-gumi mais les yakuzas sont loin d'être vaincus. Ils sont peut-être les plus ouverts des syndicats en Corée acceptant coréens et éveillés depuis leur création. Cela ne leur a pas fait gagner beaucoup d'amis au Japon mais cela leur a permis de prendre de solides positions en Corée. En dépit des purges de Watada à Seattle ayant mené à la création des Anneaux Seoulpas, les Oyabun coréens sont restés loyaux à Yamashita-san ici.


> Vas-y sale traître. Dis-le une fois pour toutes.
> 1919 Forever

> Le fait que j'aie travaillé pour Yamashita-san et que j'aime les tatouages cool ne fait pas nécessairement de moi une yakuza ou une traître...
> Mugunghwa


LÁ OÙ ALLER

    Le visa touristique est la voie facile pour entrer en Corée si vous avez un SIN. Sinon vous pouvez essayer d'entrer par la frontière mandchoue ou par l'unes des nombreuses petites îles qui bordent les côtes de Corée. Quoi que vous décidiez, évitez de vous faire repérer par une patrouille (du moins si vous ne voulez pas participer à un exercice de tir en situation réelle avec les militaires).


Seoul-Incheon Megaplex

    La capitale coréenne est une vaste mégalopole de 30 millions d'habitants qui accueillent une grande quantité d'attractions depuis le QG du NIS jusqu'au COEX, un complexe ultra moderne à côté du Korean World Trade Center, en passant par le district fashion de Myeong-dong, le port et l'aéroport international d'Incheon. C'est à Kangnam qu'on retrouve les costards et riches ados dans des Nightclubs de luxe. On y retrouve une ambiance cosmopolite qui attire une bonne partie des runners étrangers vivant à Séoul. Séoul est une ville moderne avec des quartiers high-tech et plusieurs arcologies.


> Myeong-dong n'est pas le meilleur district pour se faire remarquer ou pour vivre. Avec ses cameras de sécurité à chaque coin de rue et la police surveillant le moindre signe d'agitation qui pourrait faire fuir les consommateurs... Je préfère vivre à Itaewon, ce n'est pas aussi flashy mais c'est plus calme et la moitié des résidents sont étrangers.
> Johnny Hotel


> Les flics surveillent principalement les endroits sensibles de Séoul comme l'ambassade ou le centre culturel japonais, histoire d'éviter les débordements. Et puis la rue commerçante d'Itaewon n'est pas ce qu'il y a de plus calme. C'est justement là que tous les touristes étrangers se retrouvent pour acheter leurs souvenirs. S'il y a beaucoup d'étrangers dans le quartier, tous n'habitent pas là pour autant.
> Yoon-ah

> Durant trop de temps, Séoul accueillit une base militaire américaine en son sein. Après qu'ils aient quitté Yongsan, le terrain a été utilisé pour construire de nouvelles habitations mais aussi un important centre secret d'analyse stratégique militaire et économique sous couvert d'un complexe de la Korean Police Force.
> Taeji

> Dans tes rêves peut être... C'est juste un grand centre d'entraînement de la KPF et les sous-sols sont seulement des reconstitutions de l'intérieur de buildings.
> Jae-kyung


Pyongyang

    Le Nord de la Corée est une place forte des Japanocorps. La reconstruction d'après guerre fut tellement coûteuse que le gouvernement avait dû être moins strict, laissant les japonais s'implanter fermement. Pyongyang est aussi sale que Séoul est étincelant. L'ancienne capitale Nord-coréenne est devenue un cauchemar industriel. Les corporations locales et étrangères tirent un avantage de la main d'œuvre bon marché et de la corruption des autorités dans la région.


Yeosu

    Célèbre dans son histoire pour avoir été le QG de la marine coréenne, Yeosu est avec Busan (deuxième ville d'importance et premier port du pays) une plaque tournante pour le commerce maritime, l'industrie de la pêche et la recherche maritime, ce qui en fait une cible pour l'écoterrorisme. La construction navale y est aussi importante avec des corporations comme Daewoo, Hyundai, Wuxing, Shiawase, Yamatestsu et Maersk qui essaient constamment de ruiner chacun les projets des autres.


> Les ombres de Yeosu et Busan sont très très chaudes ces jours ci, avec Ares qui veux saboter les chantiers de construction de Yamatetsu et Eastern Tiger discutant avec Wuxing au sujet du futur de Hyundai.
> Prime Runner

> Il y a d'autres endroits intéressants en Corée. C'est le cas des quatre Zones Economiques Spéciales, ou des "tours blanches" comme nous les appelons. Ces villes nouvelles et high-tech sont *les* endroits pour les corporations. Ils y ont plus de pouvoir que partout ailleurs en Corée et elles administrent ces zones qui restent cependant sous l'autorité du gouvernement. Inutile de dire que dans les ZES la police est très présente et si vous devez runner là-bas vous devez garder un profil encore plus bas que dans le reste de la Corée... La plus importante des FEZ est Gaesong et la zone est administrée par Eastern Tiger.
> Yoon-ah


Fichier .rtf zippé (277 Ko)



~~~~~~~~   Comment   ~~~~~~~~



 
> Merci pour la traduction. :)
> Shadow - (27/03/07 - 09:31:11)


> Oui, merci pour cette traduction. C'est assez complet pour avoir un apperçu général du pays tant sur la culture qu'au niveau des intrigues possible dans les ombres tout en laissant beaucoup de liberté pour le MJ. Et puis ça change un peu de l'éternel Japon.
> Pharang - (20/10/07 - 22:12:31)




Pseudo :


Pour limiter le spam, merci d'écrire le nom du jdr traité sur ce site (9 lettres)


Commentaire :


Valider
Valider



Retour - Haut de la page

The Topps Company, Inc. has sole ownership of the names, logo, artwork, marks, photographs, sounds, audio, video and/or any proprietary material used in connection with Shadowrun. The Topps Company, Inc. has granted permission to the Data Land to use such names, logos, artwork, marks and/or any proprietary materials for promotional and informational purposes on its website but does not endorse, and is not affiliated with Shadowrun Data Land in any official capacity whatsoever.

Shadowrun Data Land (by Daegann) - 2000-2019